Académie pâtisserie: le macaron dans tous ses états

Académie pâtisserie: le macaron dans tous ses états.Deuxième samedi après-midi passé chez Mmmmh! dans le cadre de l'Académie Pâtisserie. Après les petits biscuits, on s'est attaqués à ce qui constitue sans doute LE challenge du pâtissier débutant: le macaron. Mais si l'aventure est risquée, le jeu en vaut la chandelle: quoi de plus classe que de débarquer à un dîner en amenant des macarons et, à la traditionnelle question "ils viennent d'où ?", répondre négligemment "oh, ils sont fait maison..." ? C'est comme les réunions de l'ambassadeur ou le riz de l'oncle Ben: toujours un succès.

L'histoire du macaron est riche. Tellement que je ne serais pas surpris de voir HBO en tirer une série un de ces jours: les plus puissants pâtissiers du royaume seraient prêts à toutes les trahisons pour obtenir LA recette du macaron, détenue par l'intendant de la couronne, tandis que d'accortes pâtissières peu vêtues s'adonneraient à la préparation du biscuit dans un nuage de farine et une avalanche de meringue.

Mais je m'égare.

La suite, par ici»

Café@8: bien serré !

NdlR: Pour inaugurer la semaine, Foodtales est heureux d’accueillir dans ses colonnes un nouveau chroniqueur guest, et non des moindres, puisqu'il s'agit de Jérôme Deuson, dont le remarquable projet musical - aMute - souffle comme une brise légère dans une production sans cesse plus formatée (tiens, tiens...). Si vous ne le connaissez pas encore: foncez le découvrir ! Outre la musique, Jérôme a une autre passion dont il nous parle dans ce premier - mais on l'espère pas dernier - article. Et si comme lui, vous souhaitez à votre tour raconter votre amour de la bonne chère, faire connaître une adresse ou partager une recette: info@foodtales.be.

Café@8Depuis quelques mois, mon dimanche matin est un rituel immuable. Je me lève tôt et je vais faire mon marché, généralement seul, histoire de me réveiller dans le calme. Coûte que coûte et encore plus quand il fait froid et qu'on est qu'une dizaine à se balader dans les allées.

Je ne suis pas toujours totalement emballé par le marché d’Etterbeek et si j’y vais, ce n’est clairement pas pour les mastodontes du jambon de Parme reconditionné, où la majorité des produits ne sont pas terribles. Café@8Non, moi mon truc est bien plus simple : c’est le café de chez Café@8. Planqué - de 8h à 13h - entre 2 traiteurs italiens sur le marché de la place Jourdan, ce truck jaune un peu foutraque est un endroit encore trop méconnu. Bon, il y a bien un scone ou un croissant qui décore l'étal en guise de petit déj', mais c’est pour mon café dominical que je traîne mes guêtres chez Alfio. Car oui: j’aime le café. J’arrive même de plus en plus à y déceler des arômes que je n’avais jamais approché: comme quoi, on en découvre tous les jours. Organique, fraîchement moulu et surtout d’origines diverses (Pérou, Ethiopie, Honduras,…), le « freshly roasted » est un plaisir dont je ne peux plus me passer. Et j’apprends presque malgré moi à en déceler les finesses.

Je conseille vivement d’éviter de mordre dans le piment du café spicy chilien au risque de vous enflammer les lèvres.

La suite, par ici»

Les labels: la qualité

cropped-header-gueulescassées

Deuxième épisode de cette série consacrée aux labels alimentaires; aujourd'hui: la qualité. Prenez vos cahiers et de quoi écrire parce que ce sera matière pour l'examen. Pour commencer, juste en dessous de la date et du titre, vous pouvez écrire en lettres CAPITALES, en gras souligné: "La qualité, c'est d'la merde".

La suite, par ici»
Page 1 sur 212