Cook-it-yourself: les nuggets de poulet

NdlR: Aujourd'hui, Foodtales souhaite la bienvenue à sa première guest-chroniqueuse ! Sophie est une jeune mère de famille: soucieuse de la santé de ses petits bouts, elle a eu envie de nous parler de ses expériences culinaires visant à survivre sans l'industrie agro-alimentaire. Comme vous allez le voir, elle ne manque pas d'idées pour y parvenir. Et si vous aussi, vous avez envie de rejoindre l'aventure Foodtales, une seule adresse: info@foodtales.be !

Cook-it-yourself: les Nuggets de poulet.
Un des objectifs de ma vie - rien que ça - est de faire un maximum de choses par moi-même, en particulier au niveau culinaire. Une des premières raisons qui m'y motive est la qualité merdique, n'ayons pas peur des mots, des aliments mis dans les produits industriels; produits que l’on nous vend ensuite à grands coup de pub, avec la mauvaise foi d'un enfant qui a fait une bêtise, et que nous achetons avec la candeur du même enfant: on sait que c’est pas bon/pas bien, mais on craque quand même. Cela va du sirop de glucose-fructose (bombe industrielle à calories et à stockage de graisses) aux additifs rendant les enfants hyperactifs débordants d’énergie et d’entrain, et dont les noms sont, à moins d'être doctorant en chimie, carrément ésotériques. Bref, pas top !

Je m'amuse donc (si) à chercher, à tester - et à re-tester - différentes recettes de produits de base ou d'aliments, tellement faciles à acheter tout fait, pour trouver THE recette maison parfaite. C’est à dire: immanquablement meilleure pour la santé, meilleure au goût et parfois même moins chère (mais bon, faut pas pousser: vous connaissez l’histoire du beurre, de l'argent du beurre et du cul de la crémière).

Aujourd’hui, on va commencer par un des plus grands ambassadeurs de la malbouffe, qui est en même temps une préparation ludique et facile: le nugget de poulet. C'est d'ailleurs d'actualité: si comme moi, vous avez regardé le magazine Questions à la Une du 30 octobre dernier, vous savez de quoi je parle. Je ne vais pas vous refaire l’émission – ça vous dégoûterait à vie et franchement, j’ai trop de respect pour l’espèce humaine pour vous infliger ça – mais si vous voulez vous faire une idée, il vous suffit d’imaginer des os de poulet, cartilages, et autres morceaux non utilisés, qu’on broie et qu'on malaxe. Cook-it-yourself: les Nuggets de poulet.On y ajoute un peu beaucoup énormément de sirop de glucose et de sel (ben oui, faut compenser tout le sucre qu’on met), d’autres éléments bizarroïde dont les industriels ont le secret et on arrive à quelque chose de moelleux que les enfants adorent... Super: le challenge était là, tout prêt pour moi. Y avait plus qu’à !

Les recettes foisonnent sur la toile; toutefois, après quelques essais, je n’arrivais pas à obtenir quelque chose de moelleux, pareil que les « crasses » que l'on trouve dans nos chères enseignes de restauration rapide. C’est là que j’ai eu une idée géniale: mettre des morceaux de poulet un peu plus gras que bêtement le blanc, qui devenait trop sec à la cuisson.

Et Bingo ! Ma recette, que je vous livre ci-dessous, a été un grand succès auprès des 4 membres de ma tribu: une victoire éclatante ! Si vous aussi, vous voulez frimer auprès de vos amis / surprendre votre amoureux / faire la fierté de vos enfants (au choix, plusieurs réponses possibles), faites comme moi, et surtout, n'hésitez pas à ajouter votre touche personnelle :

Ingrédients (pour une vingtaine de nuggets) :

Farce:
- 500 gr. de cuisses de poulet (sans les os hein ! )
- 1 œuf
- 1 échalote
- 1 cuillère à café de paprika (ou autre épice de votre choix)
- 1 cuillère à soupe de farine
- sel, poivre
- 1 gousse d’ail (facultatif)

Panure :
- Œuf battus (battez les deux par deux pour éviter le gaspillage)
- Farine
- Chapelure (faite maison of course ! Il suffit d'émietter un peu de pain sec ou à défaut, des biscottes)

Instructions :

- Mixer le poulet, l’œuf, l’échalote, la gousse d’ail, le sel, le poivre, les épices et la farine, jusqu’à ce que ça devienne une pâte homogène avec plus ou moins de morceaux (en fonction de vos goûts).

- Faire des petites boulettes avec la viande, les aplatir pour leur faire prendre la forme que vous voulez, puis les enrober; dans l’ordre : 1. La farine 2. L’œuf battu 3. La chapelure. C’est là que vous serez content d’avoir des enfants pour faire le sale boulot et pas vous salir les mains.. et eux, ils adorent: même pas besoin de culpabiliser !

- Ensuite, vous les faites revenir dans une poêle avec un peu d'huile jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés de chaque coté !

Petit truc pour les plus pressés / fainéants: vous pouvez en préparer et en cuire tout plein, et les congeler ensuite - à plat - dans un sac congélation. Et quand vous aurez une petite envie de nuggets (mais de pas de faire à manger), il vous suffira de les passer au four - encore congelés - à 180° pendant 25 minutes.

Dernière astuce: ne jetez pas les os des poulets - que vous avez dû enlever - mais congelez-les ! Dans un prochain Cook-it-yourself, je m’engage à vous expliquer une comment faire vos bouillons cube maison. Et pour cela, les os, on en aura besoin !

Une réaction, peut-être ?

Loading Facebook Comments ...

5 Commentaires


  • Superpac

    On en fait régulièrement à la maison. C’est facile à faire avec les enfants qui peuvent ainsi participer (ce qui rend évidemment les nuggets encore meilleur…)

    Chez nous, la panure est faite avec des cornflakes bio (regardez bien, ils sont moins cher que les Kellogs) écrasés plus ou moins selon votre goût. Et les nuggets posés sur une plaque avec un papier cuisson pendant 20 minutes à température moyenne.
    Ca en devient cérrément un plat diététique, sans graisse.

    En faire régulièrement permet aussi d’expérimenter des variations d’assaisonnement. Curry, estragon, tomates sèchées, il y a autant de possibilités que vous le dicte votre imagination!

  • Pour faire comme dans un autre fast-food en trois lettres (dont la première est un K comme Kentucky et la dernière est un C comme Chicken et qui a tendance à Frire ses produits) : pour la chapelure, prendre des céréales genres Corn-Flakes de Kellogs et les mettre dans un sac de congélation pour pas en foutre partout, et écraser grossièrement. Vous avez maintenant une « chapelure » qui va vous rappeler les poulets frits du Kentucky…

  • Moi, pour la chapelure, j’utilise du son d’avoine mélangé à une épice au choix comme du cumin, du curry…, c’est super bon!
    Bonne soirée!

  • Mélanie

    Merci pour cette recette, je me réjouis d’essayer !
    Par contre, j’ai une (bête) question: les cuisses de poulet doivent être cuites avant de les mixer avec les autres ingrédients ou bien crues ?

  • Sophie

    Non, la viande doit être mixée crue ! Elle va cuire dans la poêle ou au four en fonction des versions !
    Pour la panure, c’est clair qu’on a une multitude de choix de « personnalisation ». C’est le coté sympa de la cuisine ! :-)

You must be logged in to post a comment.