South-Korea RepreZent !

Mmmmh! - Cuisine coréenneTenir un blog c'est pas toujours de tout repos, mais il y a parfois des petites compensations. Comme lorsque l'on vous appelle - de manière totalement inattendue - pour vous proposer de venir découvrir en avant-première le prochain cours de cuisine de chez Mmmmh!. Dans c'est moments-là, on prend sa voix la plus neutre et on répond sereinement que l'on sera présent (tout en criant intérieurement "OMGWTFKOREANBBQ TROP BIEEEEEEEEN !!!!").

Nous sommes donc heureux de vous l'annoncer en top-exclu et en mondovision: cette enseigne, dont Foodtales aime bien se faire l'écho, accueillera à partir de début mars un tout nouveau cours, consacré à la patrie du plus grand youtubeur de tous les temps, de l'e-sport et de la k-pop, à celle que l'on appelle le Pays du Matin Calme, bref: à la Corée du Sud.

Et qu'est-ce que ça raconte, la cuisine coréenne ? Samedi midi, arrivée au 92 Chaussée de Charleroi et premier contact avec Doyeung Kim, la jeune chef qui sera aux commandes: une femme souriante et spontanée qui prend beaucoup de plaisir à partager sa passion pour la cuisine et la culture de son pays. D'emblée, le genre de profil qui nous est sympathique. Doyeung nous apprend aussi qu'à côté de son autre activité d'Analyste financière, la cuisine est pour elle une passion depuis toujours, passion qui est née dans la cuisine de son enfance, où sa maman mijotait de bons petits plats pour toute la famille. Vraie autodidacte, elle a depuis fait son petit bonhomme de chemin, et la voici fin prête à rejoindre la brigade Mmmmh!.

Histoire de nous donner un aperçu de ses talents, Doyeung nous avait préparé un lunch aux saveurs de son pays d'origine, rien que pour Sergio - qui l'assistera lors de ses premiers cours - et moi-même. Ouaip, vous pouvez être un brin jaloux, et vous le serez d'autant plus quand vous découvrirez toutes les bonnes choses qu'on a pu goûter.

Mmmmh! - Cuisine coréenneMmmmh! - Cuisine coréenne

Je pense l'avoir déja dit, je suis fan du concept de grande table avec plein de petits plats différents, et pour le coup, j'ai pas été déçu. En mise en bouche, une omelette roulée aux feuilles d'algues et des Gimbap, des sushis version coréenne: ils diffèrent de leurs petits cousins japonais par la préparation du riz, et par l'absence de poisson cru. On enchaîne avec une dégustation de plusieurs spécialités du pays: le Pajeon, le Bulgogi et le Bibimbap, ce dernier en version chaude et froide. Pour être franc, jusqu'à samedi, je n'avais jamais entendu parler de ces plats, à part pour le bulgogi qui peut composer le fameux barbecue coréen.

Petit lexique donc: le Pajeon - se prononce "Pajeun" - est un style d'omelette aux jeunes oignons, qui comme souvent dans la cuisine asiatique, peut être accommodée de plein de façons différentes. Ici, c'était avec des palourdes. Très sympa mais en toute honnêteté, je ne suis pas transcendé (ça se dit non ?). Petite anecdote pour la découpe: comme nous l'explique notre hôte, les coréens découpent souvent leur nourriture avec des ciseaux, Mmmmh! - Cuisine coréenneet elle a constaté que ça pouvait parfois choquer les occidentaux. Choquer, vraiment ? Moi franchement je m'en contrecale, du moment que c'est bon !

Place ensuite au Bulgogi, qui est un plat à base de viande (porc ou bœuf) marinée puis grillée. Encore une fois, c'est un terme générique qui regroupe en réalité plusieurs préparations différentes, puisque tant la marinade que le mode de cuisson (au grill, à la poêle ou autre) varient et donnent des plats aux goûts et aux textures fort différentes. C'est pas mal, ça se rapproche un peu de certains currys thaï.

Et last but not least,  mon coup de cœur du jour, et l'un des plats les plus typiques de la Corée du Sud, c'était le Bibimbap. Oui je sais, moi aussi ça m'a mis les Hanson en tête pour la journée. C'est un plat de riz que l'on garni de différents légumes coupés finement. Il existe en deux versions: froide - on y ajoute alors un œuf sur le plat - et chaude, sur laquelle on dépose simplement un œuf cru. Cette dernière version se prépare dans un bol en pierre - le dolsot - qu'on laisse sur le feu, ce qui permet de garder le tout au chaud. Visuellement c'est très sympa et à la dégustation... encore plus. Mmmmh! - Cuisine coréenneOn mélange tous les ingrédients - l'oeuf servant de liant à l'ensemble - et on se régale de cet assortiment de saveurs, relevée d'une sauce à base de soja et de sésame. Yummy ! Avec en plus cette satisfaction - fréquente avec la cuisine asiatique - de manger à la fois gourmand et sain; accessoirement, j'ai aussi apprécié l'originalité de ces plats, qui m'ont clairement rappelé d'autres spécialités chinoises, thaï ou japonaises, tout en apportant leur lot de nuances et de subtilités.

Une repasse, les derniers réglages entre les deux chefs quant à l'organisation du cours, et c'est déjà le moment de se quitter: le temps passe vite quand on savoure. Vous l'aurez compris: un super bon moment qui augure d'un très chouette cours, que je ne peux que vous encourager à aller vivre par vous-même, pour autant que vous aimiez les saveurs de l'extrême-orient (mais qui n'aime pas, sérieusement ?).

Et ça tombe bien, puisque Foodtales vous offre une place pour le tout premier cours de cuisine coréenne de Mmmmh!, en compagnie de Doyeung et de Sergio, qui se tiendra le vendredi 6 mars à 19.00.

Intéressés ? Il suffit de vous rendre sur notre page Facebook, et d'y suivre les instructions.

Bonne chance, et que le plus gourmand gagne ! ;)

Une réaction, peut-être ?

Loading Facebook Comments ...

Un commentaire


  • A mon prochain passage bruxellois, faudra quand même que je m’arrête chez Mmmmh, depuis le temps ! C’est pas faute de vouloir, mais à chacun de mes week-ends, ben j’ai pas pu :(

    Pour le concours, je passe mon tour, même si ça a l’air très très cool comme cours de cuisine ! (Sergioooooo <3)

You must be logged in to post a comment.