Bons mais Trash

Courts mais Trash

3615 MyLife: hier soir, après un succulent détour par le Yaki et un repas thaï bon comme là-bas (chronique à suivre), je me suis retrouvé - en quadruple bonne compagnie et un peu comme un coq en pâte - à Courts mais Trash, le festival bruxellois des courts-métrages alternatifs.

L’événement, qui se tient aux Riches-Claires et qui fête cette année son dixième anniversaire, est devenu au fil du temps un incontournable des courts décalés / étranges / engagés et plus globalement, de tous les petits films qui sortent un peu des circuits habituels de la production cinématographique. Et ça tombe à pic parce que nous, on aime bien les petits artisans producteurs, ceux qui font leur travail par passion plutôt que par goût du lucre, qui ne cherchent pas forcément à plaire à tout le monde et qui n'hésitent pas à venir un peu nous bousculer hors de nos habitudes.

La suite, par ici»
Page 1 sur 11