La quête de l’œuf parfait – Episode II

PA260705Résumé des épisodes précédents: perdu dans sa modeste cuisine (même pas équipée d'un bain thermostatique, la honte), L. tentait désespérément de retrouver le goût de l’œuf parfait auquel l'avait initié, il y a de ça bien des années, le grand sensei Degeimbre. De lectures en expérimentations, il avait mis au point un protocole de test visant à évaluer ses différentes tentatives. Sa première expérience, basée sur un départ eau froide et bien que satisfaisante, était encore loin du résultat escompté. C'est alors qu'écoutant les sirènes des forums des vastes plaines des Internets, il décida changer d'approche, avec une autre recette largement vantée comme étant "IN-FAIL-LIBLE" (notamment par Paulette, guide touristique dans l'Aisne). L. allait-il enfin toucher du doigt l'accomplissement, en réalisant le Saint-Graal de l’œuf, le Ying et le Yang du jaune et du blanc ?

La réponse dans cet épisode d’œufs.

La suite, par ici»

Cook-it-yourself: les nuggets de poulet

NdlR: Aujourd'hui, Foodtales souhaite la bienvenue à sa première guest-chroniqueuse ! Sophie est une jeune mère de famille: soucieuse de la santé de ses petits bouts, elle a eu envie de nous parler de ses expériences culinaires visant à survivre sans l'industrie agro-alimentaire. Comme vous allez le voir, elle ne manque pas d'idées pour y parvenir. Et si vous aussi, vous avez envie de rejoindre l'aventure Foodtales, une seule adresse: info@foodtales.be !

Cook-it-yourself: les Nuggets de poulet.
Un des objectifs de ma vie - rien que ça - est de faire un maximum de choses par moi-même, en particulier au niveau culinaire. Une des premières raisons qui m'y motive est la qualité merdique, n'ayons pas peur des mots, des aliments mis dans les produits industriels; produits que l’on nous vend ensuite à grands coup de pub, avec la mauvaise foi d'un enfant qui a fait une bêtise, et que nous achetons avec la candeur du même enfant: on sait que c’est pas bon/pas bien, mais on craque quand même. Cela va du sirop de glucose-fructose (bombe industrielle à calories et à stockage de graisses) aux additifs rendant les enfants hyperactifs débordants d’énergie et d’entrain, et dont les noms sont, à moins d'être doctorant en chimie, carrément ésotériques. Bref, pas top !

Je m'amuse donc (si) à chercher, à tester - et à re-tester - différentes recettes de produits de base ou d'aliments, tellement faciles à acheter tout fait, pour trouver THE recette maison parfaite. C’est à dire: immanquablement meilleure pour la santé, meilleure au goût et parfois même moins chère (mais bon, faut pas pousser: vous connaissez l’histoire du beurre, de l'argent du beurre et du cul de la crémière).

La suite, par ici»

La quête de l’œuf parfait – Episode I

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

"Le Ciel est un œuf, la Terre en est le jaune"

Ce vendredi, c'est la journée mondiale de l’œuf. Et ça tombe bien, parce que j'adore les œufs. Vraiment. Les œufs ça déchire. Facile à travailler et bon marché, c'est probablement un des aliments que je me cuisine le plus souvent quand je suis seul. Tel le Bubba Bufford-Blue de l’œuf, je l'aime à toutes les modes: l’œuf sur le plat. L’œuf brouillé. L’œuf en tortilla. L’œuf poché. Le flan aux œufs. L’œuf mimosa. L’œuf à la neige. L’œuf de cent ans. L’œuf à la coque. L’œuf en omelette. L’œuf dur. La salade d’œuf. L’œuf cocotte. La mayonnaise aux œufs. L’œuf mollet. L’œuf Bénédicte... Le plus amusant, c'est que étant petit, je ne supportais pas le moindre goût d’œuf dans une préparation. Mais les goûts évoluent avec le temps, et aujourd'hui, il m'est difficile de passer une semaine sans en manger.

La suite, par ici»
Page 1 sur 11