Comme Chez Soi: 90 ans et 4 générations

90 ans de Comme Chez Soi - Crédit photo: www.belgiumtheplaceto.be

L'équipe de Foodtales se pare de ses plus beaux costumes depuis peu, et de nouvelles collaborations lui permettent de découvrir des lieux insolites, des dégustations de mets ultra raffinés, ou se rendre dans des endroits dans lesquels ses auteurs ne pourraient se permettre de rentrer sans devoir hypothéquer leur appartement.

Rassurez-vous, la transmission par écrit de nos restos coup de cœur reste notre priorité. Mais comment refuser une invitation presse pour célébrer le début des festivités des 90 ans du Comme Chez Soi, le tout dans sa célèbre cuisine, à y déguster ses recettes légendaires (en toutes petites portions hélas) ?

La suite, par ici»

VizEat, quand le voyage invite à la gastronomie

Ido's Tea Time in Bangkok

Lorsque j'étais jeune - c'est vous dire si ça date - j'ai pendant de trop longues années usé mes fonds de pantalon sur les bancs d'une école de commerce. Au sein de cette vénérable institution, un professeur de marketing nous avait un jour dit, en guise d'introduction à son cours: "la clé du succès d'une entreprise, c'est de partir d'une bonne idée. Au plus celle-ci sera novatrice, au plus l'entreprise aura des chances de fonctionner". Si cette chère Brigitte avait raison, nul doute que le concept dont je vais vous parler ici soit promis à un brillant avenir...

La suite, par ici»

Bons mais Trash

Courts mais Trash

3615 MyLife: hier soir, après un succulent détour par le Yaki et un repas thaï bon comme là-bas (chronique à suivre), je me suis retrouvé - en quadruple bonne compagnie et un peu comme un coq en pâte - à Courts mais Trash, le festival bruxellois des courts-métrages alternatifs.

L’événement, qui se tient aux Riches-Claires et qui fête cette année son dixième anniversaire, est devenu au fil du temps un incontournable des courts décalés / étranges / engagés et plus globalement, de tous les petits films qui sortent un peu des circuits habituels de la production cinématographique. Et ça tombe à pic parce que nous, on aime bien les petits artisans producteurs, ceux qui font leur travail par passion plutôt que par goût du lucre, qui ne cherchent pas forcément à plaire à tout le monde et qui n'hésitent pas à venir un peu nous bousculer hors de nos habitudes.

La suite, par ici»
Page 1 sur 212