Foodtales 2.0

C'est fou ce que le temps passe. Hier, Foodtales naissait, et aujourd'hui, nous entrons de plein pied dans l'ère des réseaux sociaux.

Bref, Foodtales a désormais sa page Facebook, et c'est le meilleur moyen de ne louper aucun article. Pour l'atteindre, il suffit de cliquer sur l'icône en haut à droite (une fois dessus, pensez à la liker et à activer les notifications !).

Rires & Plaisirs

 

 Y a Rire et rire... 

Situé aux limites du Pentagone bruxellois, entre la place Madou et la Colonne du Congrès, Rires & Plaisirs est un petit resto comme il en existe beaucoup dans le quartier, destiné essentiellement à remplir les estomacs affamés des nombreuses administrations et autres sociétés des environs. La carte décline par défaut une cuisine italienne relativement classique. Dans le coin, les restaurants italiens sont également légion, et il n'est donc pas facile de tirer son épingle du jeu face à des poids lourds tels que Di Tomasso (aux tarifs certes autrement plus élevés), qui fera l'objet d'un prochain billet. C'est à l'heure du lunch que nous nous y rendons.

Première impression: le cadre à la fois frais et chaleureux, des ustensiles de cuisine anciens servant ici de prétexte a une décoration baroque ma foi plutôt originale. Nous sommes aimablement accueillis et on nous propose plusieurs tables, en nous laissant le soin de choisir. Une fois installés, il nous faut attendre quelques longues minutes avant de recevoir la carte. Rien de trop grave, mais sur le temps de midi, il est toujours préférable de préjuger que le client a peu de temps. A côté de la carte, un petit panneau nous propose le Lunch (entrée + plat), pour 12,5 EUR. C'est relativement rare dans les formules du midi, mais le choix est ici conséquent: nous pouvons choisir entre 5 propositions d'entrées et autant de plats. Je pars sur une bouchée aux escargots pour l'entrée, mon convive sur la salade gourmande au magret de canard fumé. Pour accompagner ceci, un quart de rouge de la maison. Les commandes arrivent assez rapidement.

La suite, par ici»

A table !

J'y avais trempé mon doigt négligemment,fourchette-metal en passant, comme on laisse sa main courir dans l'eau fraîche, au fil d'une barque qui dérive sur l'eau. Je fus surpris de ce que je goutai. C'était bien une mayonnaise, et justement, cela me troublait ; brebis égarée dans le troupeau des lions, le condiment traditionnel faisait ici figure d’archaïsme saugrenu. «Qu’est-ce ?» demandai-je, en entendant par là: «Comment une simple mayonnaise de ménagère a-t-elle atterri ici ?» «Mais c’est une mayonnaise !» me répondit-il en riant. «Ne me dis pas que tu ne sais pas ce que c'est qu'une mayonnaise ?» «Une mayonnaise comme ça, toute simple ?» J’en étais presque retourné. «Oui, toute simple. Je ne connais pas de meilleur moyen de la faire: un œuf, de l’huile, du sel et du poivre.» J’insistai. «Et que va-t-elle accompagner ?» Il me regarda avec attention. «Je vais te dire, me répondit-il lentement, je vais te dire ce qu’elle va accompagner.» Et commandant à un marmiton de lui apporter des légumes et du rôti de porc froid, il s’attela aussitôt à la tâche d’éplucher les premiers…

La suite, par ici»
Page 19 sur 19« Première page101516171819