Message à caractère informatif: Culinaria Sablon

IMG_20141128_010932

Salut les foodeux !

Foodtales sera demain à la dernière séance de Culinaria Sablon, pour découvrir les plats de quatre grands chefs:

- San Degeimbre (L'Air du Temps)
- Axel Colonna (Centpourcent)
- Giovanni Bruno (Senzanome)
- Clément Petitjean (La Grappe d'Or)

36 EUR pour le passeport, qui comprend:
- Un apéro avec dégustation de jambon et fromages suisses
- Les 4 plats proposés par les chefs
- Café / digestif / eau

Place du Sablon à Bruxelles, de 12.00 à 17.00. Qui aime nous suive ! ;)

Le Koï

10726256_10152513206826559_1641745427_n

 

 Comme un poisson dans l'eau 
Paradoxe: on connaît parfois mieux une ville où l'on a passé une semaine en tant que touriste que son quartier où l'on travaille depuis 10 ans. C'est ce que j'ai encore vérifié la semaine dernière: retrouvailles devant mon bureau avec une amie avant une séance de répétition, on était partis pour manger un durum-kefta-sauce-samouraï-tout-salat-frites-à-part, avant de réaliser - ô effroi - que le snack en question était fermé. Qu'à cela ne tienne, il y a un petit japonais plus loin. Diantre, fermé aussi. Mais qu'est-ce qu'on va donc devenir ?
La suite, par ici»

Cook-it-yourself: les nuggets de poulet

NdlR: Aujourd'hui, Foodtales souhaite la bienvenue à sa première guest-chroniqueuse ! Sophie est une jeune mère de famille: soucieuse de la santé de ses petits bouts, elle a eu envie de nous parler de ses expériences culinaires visant à survivre sans l'industrie agro-alimentaire. Comme vous allez le voir, elle ne manque pas d'idées pour y parvenir. Et si vous aussi, vous avez envie de rejoindre l'aventure Foodtales, une seule adresse: info@foodtales.be !

Cook-it-yourself: les Nuggets de poulet.
Un des objectifs de ma vie - rien que ça - est de faire un maximum de choses par moi-même, en particulier au niveau culinaire. Une des premières raisons qui m'y motive est la qualité merdique, n'ayons pas peur des mots, des aliments mis dans les produits industriels; produits que l’on nous vend ensuite à grands coup de pub, avec la mauvaise foi d'un enfant qui a fait une bêtise, et que nous achetons avec la candeur du même enfant: on sait que c’est pas bon/pas bien, mais on craque quand même. Cela va du sirop de glucose-fructose (bombe industrielle à calories et à stockage de graisses) aux additifs rendant les enfants hyperactifs débordants d’énergie et d’entrain, et dont les noms sont, à moins d'être doctorant en chimie, carrément ésotériques. Bref, pas top !

Je m'amuse donc (si) à chercher, à tester - et à re-tester - différentes recettes de produits de base ou d'aliments, tellement faciles à acheter tout fait, pour trouver THE recette maison parfaite. C’est à dire: immanquablement meilleure pour la santé, meilleure au goût et parfois même moins chère (mais bon, faut pas pousser: vous connaissez l’histoire du beurre, de l'argent du beurre et du cul de la crémière).

La suite, par ici»
Page 1 sur 11